31/03/2007

Wide Arctic dans la Tribune de Bruxelles le 29 Mars

Merci pour l'article.

L’école Notre-Dame blogue sur l’Arctique

Nous en parlions dans nos pages avant leur grand départ, les aventuriers Charles-Édouard de Croix (le batteur de Mud Flow) et son acolyte Philippe Legrain se sont envolés il y a quelques jours à peine dans les fins fonds du Nord canadien, en Terre de Baffin pour une expédition polaire de 600 km à ski, à moins 35 degrés et rien qu’à deux. La suite de l'article

Suivre Wide Arctic sur Google Earth (3)

GoogleEarth3Le Fichier Google Earth indiquant la position des aventuriers a été mis à jour.

Télécharger le fichier en cliquant ici

Pour visualiser la position de l'expédition sur Google Maps, cliquez ici

11:34 Écrit par dans itinéraire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carte, google earth |  Facebook |

29/03/2007

Jour 7, le dimanche de Widearctic

sky

---

85 km parcourus, au milieu de cette superbe nature aux différents visages.

Soleil, montagnes, glace, neige, vent, blizzard animent nos journées chargées. Les températures sont clémentes (-32° à -15°).

Mais ce soir, un vent violent secoue notre tente! Pas d'animaux et plus d'humains, quel plaisir de s'enfoncer dans l'Arctique extrême. Premier essai de voile concluant aujourd'hui. Notre moral est excellent, et nos corps s'adaptent à cet environnement rude et majestueux. Ca y est, nous y sommes dans l'autre monde!

tente

23:21 Écrit par dans reportage | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : photos, expedition |  Facebook |

27/03/2007

Le Premier message audio des aventuriers de Wide Arctic

Vous pouvez écouter le message téléphonique que Charles et Philippe nous ont laissé ce 26 mars (à 3h26 GMT+1) en le téléchargeant au format mp3:

Cliquez ici

En fonction de votre vitesse de connexion à internet, cela peut prendre plus ou moins de temps. Bonne écoute!

00:21 Écrit par dans podcast | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : audio, mp3, message |  Facebook |

Suivre Wide Arctic sur Google Earth (2)

Picture 1Le Fichier Google Earth indiquant la position des aventuriers a été mis à jour.

Télécharger le fichier en cliquant ici

Pour visualiser la position de l'expédition sur Google Maps, cliquez ici

00:12 Écrit par dans itinéraire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carte, google earth |  Facebook |

22/03/2007

Les enfants posent leurs questions à l'équipe de Wide Arctic (1)

Comme promis, voici les réponses aux premières questions que les élèves de 5è et 6è primaire de l'école Notre-Dame (CP 1640) nous ont posées.

1. Avez-vous déjà vu des animaux ?

Non, nous n'avons pas encore vu d'animaux sauvages. Aux alentours de Pond Inlet, on ne voit que des corbeaux (il y en a beaucoup et ils sont gros!) et des chiens de traîneaux qui dorment sur la banquise en face du village devant Bylot Island. Sur notre route se trouvent des régions où il y a beaucoup d'ours polaires et nous espérons vous en ramener une photo!

2. Avez-vous rencontré des Inuits ?

Oui. Nous avons même rencontré une classe inuit à Iqaluit ! A lire sur le blog. A Pond Inlet et même en terre de Baffin, la majorité des habitants sont des Inuits.

3. Avez-vous déjà utilisé votre voile ? Quelles étaient les premières impressions ?

Malheureusement non car cela nous aiderait beaucoup à tirer nos lourds traîneaux. Normalement, les prévisions de vent pour la suite du voyage devraient nous permettre de les sortir.Vous pouvez lire nos premières impressions dans notre post précédent sur nos 3 premiers jours difficiles.

4. Est-ce que vous allez pêcher des poissons ?

Non, bien que ce soit amusant de pêcher dans un trou dans la banquise , nous n'avons pas le temps. Nous transportons au total 75 kg de nourriture dans nos traîneaux, mais ce poids diminue de 2 kg par jour car nous mangeons !Ceci dit, ici les gens pêchent un poisson délicieux qui s'appelle l'omble chevalier.

5. Quelle est la t° la plus froide enregistrée ?

Nous avons enregistré une température de -40°C.

6. Y a-t-il de la végétation et si oui, laquelle?

La végétation en terre de Baffin est très minimale. En cette saison, elle est complètement recouverte par la neige.

7. De quoi se nourrissent les animaux? Viande, poissons?

Nous avons un fusil mais seulement pour nous défendre au cas où. Nous n'avons pas le temps de chasser ! Toute notre nourriture se trouve dans nos traîneaux.

Le matin:

Mélange de céréales contenant :
  • 80g de muesli
  • 30g de flocons d'avoine
  • 30g de fruits secs (noix, amandes, raisins,...)
  • 20g de lait en poudre
  • 30g d'huile
  • Pendant la journée :

  • 50g de fromage
  • 100g de chocolat
  • 100g de fruits secs
  • 1,5l de thé sucré
  • Le soir :

  • 50g de fromage
  • soupe lyophilisée
  • 100g de purée de pommes de terre
  • 1 repas lyophilisé
  • 1l de tisane sucrée
  • Pour préparer tout cela, nous faisons fondre de la neige pour obtenir 4 litres d'eau par personne. Pour ce faire on utilise environ 300 ml d'essence que l'on a aussi emportée dans nos traîneaux !

    8. Avez-vous déjà fait des constatations visibles du changement climatique ?

    Le réchauffement planétaire est un phénomène climatique et donc observé sur une très longue période de temps. Il est difficile d'observer des changements en quelques jours. Cependant, l'hiver est arrivé très tard cette année, ce qui est inhabituel et nous a valu nos premières nuits sous tente à -40°C. Certains disent que c'est dû au réchauffement climatique. Nous tâcherons d'en savoir plus au long de notre parcours.

    21/03/2007

    Première mise au point ou faux départ?

    dans la tente

    Endroit de la prise de la photo sur Google maps

    Les 3 premiers jours auront servi d'entraînement sur le terrain afin de tester tout le matériel nécessaire à l'expédition.

    En effet, samedi 17 mars, à peine après s'être procurés une arme de défense contre les ours et avoir réglé certains problèmes, nous nous empressons de partir à l'aventure. Nos pulkas sont remplies à ras bord et pèsent une tonne, mais pleins de courage, nous nous mettons en route.

    L'Arctique canadien nous a tout de suite mis à l'épreuve en nous servant une première nuit à -40°. Cette température, bien que très rude, est normalement gérable à condition que soient présents tous les automatismes et une routine bien huilée, nous évitant ainsi de nous refroidir. Mais il s'agit du premier jour et nous sommes encore bien maladroits et peu habitués.

    Le lendemain, après avoir replié le camp, nous avons progressé de quelques kilomètres, histoire de nous réchauffer de cette nuit mémorable et de se distancier de Pond Inlet pour tester notre outil de défense. A notre grande surprise, le fusil ne fonctionne pas correctement. Or, nous devons être sûrs. Nous décidons de monter le camp et de régler ce problème à l'abri du vent, faible mais constant, avant de progresser.

    Après une seconde nuit dans des conditions à nouveau éprouvantes (-39°), nous réalisons notre surcharge et le tri indispensable à opérer avant de continuer plus loin : nous devons nous alléger.L'arme et la surcharge, deux problèmes majeurs qui nous poussent à rebrousser chemin afin de les régler et de repartir dans de meilleures conditions.

    Première mise au point ou faux départ?

    Il n'y a pas de doute, l'hiver arctique est impitoyable. Plus concentrés que jamais et après une sérieuse remise en question, nous faisons le point et passons en revue les moindres détails. Après cette rude entrée en matière, notre moral est bon et la bonne humeur toujours bien présente!

    Charles & Philippe

    19:08 Écrit par dans reportage | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : expedition |  Facebook |